Mais que fait-on ?

Lorsqu’on débute en karaté, on a peut-être entendu parler de katas et on a certainement déjà vu des combats, mais il n’est pas toujours simple de savoir en quoi consiste réellement sa pratique. Voici donc une présentation rapide des diverses activités proposées lors d’un entraînement.

 

 Kihons :

 Au karaté, les kihons comporte des coups de poing, des coups de pied, des blocages, des techniques de percussions, des positions, des formes de déplacement ou encore des techniques de défense que l’on répète seul.

Le professeur montre un mouvement précis et le fait répéter d’un bout à l’autre du tatami, ou encore dans plusieurs directions. Ces kihons font appel à une seule technique ou à un enchaînement de techniques.

  Pour les débutants, il s’agit avant tout d’apprendre les techniques de base.

 Pour les avancés les kihons permettent d’améliorer leur aptitude à démontrer leur maîtrise à exécuter les techniques avec :

                                    – puissance

                                    – vitesse

                                    – aisance

                                    – équilibre et stabilité.

  

  Katas :

 Le kata n’est pas un simple exercice de style. Il représente un vrai combat, certes stylisé, mais avec un rythme propre : on vit son Kata.

 Dans ce combat réel contre un adversaire imaginaire, tout doit être impeccable : la présentation et la concentration, l’équilibre et la stabilité, le rythme et les changements de tempo, la précision et l’efficacité, le regard qui suit la direction des techniques et enfin la respiration, support de l’énergie qui explose par les Kiais (cri).

  Notre style shukokaï possède plus de 70 katas différents. Seuls les grands maitres les connaissent tous.


  Bunkais:

 Un Bunkai est un travail à deux découlant directement d’un kata. C’est la mise en pratique des techniques utilisées dans ces derniers. On peut ainsi se familiariser à la distance par rapport à son adversaire, aux clefs, aux blocages et autres contre-attaques. Exécuter un Bunkai, c’est démontrer sa parfaite maîtrise technique et la connaissance des applications du Kata sur un adversaire réel.

  

 Ippon kumité:

 C’est un travail qui s’effectue à deux. L’attaquant annonce sa technique d’attaque avant de l’exécuter. La défense et la contre-attaque sont libres.

  Dans notre style, l’attaquant passe à l’action une première fois lentement, permettant ainsi au défenseur de mettre en place sa défense (blocage, esquive…) puis sa contre-attaque. Ensuite, il attaque à vitesse réelle.

Pour chaque attaque, le défenseur doit montrer trois techniques différentes de défense et de contre-attaque.

 De nombreuses variantes existent dans cet entraînement.

 Il est important de trouver la bonne distance autant dans les attaques que dans les défenses.

 Comme partout il faut faire preuve :

          – de stabilité et d’équilibre

          – de puissance et de détermination

          – de maîtrise et de précision.

Il faut trouver le Kimé, c’est-à-dire la précision et l’efficacité extrêmes avec un esprit rapide de décision, et le Zanshin, la disponibilité mentale et la concentration

 

   Kumité :

 Il s’agit du combat ou de l’assaut libre. Les deux adversaires s’affrontent, démontrant leur aisance à utiliser toutes les techniques travaillées précédemment, à se déplacer et à trouver la bonne distance. Le tout doit être effectué avec un contrôle maximum. Un arbitre attribue des points en fonction des attaques réussies. C’est un moyen pédagogique d’évaluer sa maîtrise technique.

 

Posted in Les premiers pas.